AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Lun 4 Mai - 13:30

Après que Cali ait passé près de deux heures à convaincre Lucca de l’accompagner, elles empruntèrent la route pour Estoryana, ce qui leur prit à peine deux minutes, car pour passer de la planète Terre au pays des contes, ils suffisaient d’emprunter des portails. A l’origine, le premier portail se produisit suite à une expérience magique ratée produit par Wilhelm Grimm en faisant le mariole devant son frère Jacob. Si la raison qui relie ce trou dans l’espace de Hanau à Estoryana reste un mystère, il l’est d’autant plus que cette ville d’Allemagne est la seule à être pourvu de ces portails. Suite à la création de cette brèche invisible, les deux frères ont décidé de vivre auprès des terriens, loin de la magie et de la fantaisie, car oui, les frères Grimm n'était pas des terriens à l'origine. Actuellement, on comptait une dizaine de failles connues dans Hanau.

Une fois que les deux amies passèrent par l’un de ces portails, elles se dirigèrent vers la maison des sept nains, qui s’assimilait parfaitement à celle de hobbits,  Lucca d’un pas lourd et las, Cali d’un pas guilleret. Cela faisait plus d’un an et demi que la jeune sorcière n’avait remis les pieds dans son monde natal et c’était avec un léger pincement au cœur qu’elle retrouvait les arbres et les oiseaux de son enfance. Malheureusement, le retour aux bonnes vieilles habitudes allaient la frapper de plein fouet.


- Aie ! hurla Cali tandis qu’elle tombait à la renverse en percutant un nain en pleine poire tel un boulet de canon.

- Espèce d’abrutie finie ! Tu m’as fait mal ! vociféra Grincheux le nain.

- Ca va Cali ? s’inquiéta Lucca.

- Prof ! Tu vas voir ce que tu vas prendre ! beugla le nain volant

 
Grincheux écrasa la sorcière avec ces énormes panards, bousculant Lucca au passage et courut vers sa « maison ». Couvertes d’ecchymoses, Cali eut bien du mal à se relever, le choc avait été tellement violent qu’elle se sentait encore comme en plein brouillard. Lucca l’aida à se redresser et la tira vers la maisonnée.


- Pourquoi je suis venue, sérieux ! Je n’aurais pas dû t’écouter ! soupira Lucca

- Je ne vois pas pourquoi tu en fais tout un plat, ce n’est pas toi qui vient de recevoir à pleine vitesse un nain volant ! Et puis, tu viens souvent ici, tu devrais avoir l’habitude, répondit Cali.

- Je viens, mais je ne parle à personne, et ca me convient très bien comme ça ! Et puis, je suis pas marraine la bonne fée, ils pourraient se débrouiller tout seul, ou bien faire appel à la brigade des contes, ces gnomes !

- Apparemment, elle n’a pas voulu intervenir, mais quand j’ai entendu Simplet, ca m’avait l’air un peu étrange.

- Ouais, ben je te préviens, on remet la nunuche du cercueil en verre à sa place et après on se tire d’ici ! rumina Lucca 


Titubant vers la porte en chêne massif, s’appuyant de temps à autre contre l’épaule de Lucca, Cali atteignit enfin son but et tira la chevillette. Un nouveau nain leur ouvrit la porte et les convia à entrer dans son humble demeure. Il leur présenta des tabourets minuscules et leur demanda de patienter quelques minutes. Toute la décoration de cette maison était très rustique, ce qui lui donnait un certain cachet et ne déplaisait guère à Lucca. Le toit de paille et d’herbe était maintenu par de magnifiques poutres, elles-mêmes soutenues par des colonnes de châtaigniers bruts. Les murs à ossature bois était couverte de torchis avec par endroit des vitraux en dalle de verre et du côté de la cuisine en merisier, une cheminée en pierre non taillé dans laquelle pendait une crémaillère à anneaux qui maintenait un chaudron remplit de soupe aux oignons à distance raisonnable des flammes. Cali ne put s’empêcher de s’approcher du récipient d’où s’extirper une délicieuse odeur d’oignons et de bois brûlés tandis que Lucca était assise en équilibre instable, une fesse dans le vide, l’autre sur le tabouret de taille minimaliste. Neufs minutes s’écoulèrent ainsi avant que les sept nains au grand complet ne les rejoignirent d’un air plutôt impatient, à l’exception de l’un d’eux qui arborait un magnifique œil au beurre noir (dont il était fort aisé d’imaginer qu’il s’agissait du fameux Prof).


- Je suis Cali Slemens, et voici mon amie, Lucca Séréna, se présenta la sorcière.

- Merci d’être venues aussi vite ! La situation n’est vraiment plus acceptable, trépigna simplet

- Cette abrutie de Blanche nous tape sur le système ! La prochaine fois, je vous jure, je lui couds sa grande bouche ! grommela Grincheux.

- Ben mettez des boules quiès si c’est le bruit qui vous gène ! Nous faire demander pour ça c’est vraiment n’imp… 


Lucca ne put finir sa phrase qu’un bruit d’éructation résonna dans toute la pièce, faisant trembler les vitraux. Une jeune femme à la peau d’albâtre, aux cheveux couleurs de jais, aux lèvres rouges comme le sang, d’une beauté assez singulière mais d’une vulgarité sans nom fit son entrée. Se grattant nonchalamment le postérieur, elle dévisagea les deux jeunes femmes d’un regard assassin avant de dégainer sa question : « C’est qui ces deux gonzesses ?? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Lun 4 Mai - 19:22

Écarquillant les yeux de surprises, Cali se retenait à la table tandis que Lucca tentait tant bien que mal de retenir son fou rire. N’obtenant aucune réponse, la nouvelle venue lâcha un juron et sortit de la demeure en précisant qu’elle allait rejoindre son « réveil matin princier», sans doute s’agissait-il du Prince Charmant.


- Ouah ! Elle a la classe la Blanche Neige, tout dans le charme et le raffinement ! s’esclaffa Lucca

- Rassurez-moi, c’était un gag ! Où sont les caméras ?interrogea Cali

- Malheureusement non… Et encore, vous avez de la chance, vous ne l’avez pas entendu chanter ! répondit Dormeur tout en baillant.

- Roo, quel dommage ! Là, ca aurait vraiment valut le coup ! ironisa Lucca 


Cali donna un coup de coude à Lucca pour qu’elle se taise, déjà que la situation était assez incongrue, ce n’était pas la peine qu’elle en rajoute une louche !


- Vous allez nous aider n’est ce pas ? s’inquiéta Joyeux

- Et bien, je ne vois pas trop comment, ce serait plutôt à la brigade des contes, je ne suis habilitée à m’occuper de telles affaires et… avoua Cali

- La brigade a déclaré qu’il n’y avait rien de suspect, le conte suit bien le déroulement logique de l’histoire, et même si le comportement de Blanche Neige est suspect, elle va épouser le prince sous peu, donc le cours du conte n’est pas chamboulé, expliqua Prof

- Ouais, la brigade, c’est toujours la même chose, pleins de paroles, mais pas d’actions ! Que des abrutis et des mous du genou obèses… rétorqua Lucca

- Toi et tes clichés ! s’emporta Cali

- Malheureusement, repris Prof, je dois reconnaître que votre amie a raison. Vous êtes la seule à qui nous pouvons faire confiance. Vous êtes une sorcière après tout !

- … Très bien, je vais voir ce que je peux faire…

- Merci ! s’exclama Prof tout en bénissant Cali d’une poignée de main fougueuse. Je suis certain que quelque chose se prépare et j’ai bien peur que ça ne change totalement le cours de l’histoire si vous n’agissez pas à temps. Partez rejoindre le château d’Emrodia. La Reine d’Emrodia vous recevra et vous expliquera la situation plus en détail. 


Après cette discussion avec les nains, Cali comprit l’inquiétude des nains et se voyait bien mal refuser son aide. Toutefois, avant de paraître devant la cours de la reine de d’Emrodia, les deux voyageuses se devaient de changer de tenues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Jeu 7 Mai - 15:37

Il faut savoir qu’Estoryana, le monde dont est issu les deux jeunes femmes, est composé de sept royaumes aux races, us et coutumes aussi différentes les unes que les autres. L’un d’eux était le royaume d’Emrodia, une contrée verdoyante et bordée de forêts, domaine contrôlée par les humains et où cohabite, dans quelques forêts, elfes, nains et petits êtres fantastiques tels les gnomes et les lutins. Etat neutre dans un conflit opposant la Lumière aux Ténèbres, des bastions des Ténèbres semblent cependant avoir été construits dans des recoins reculés des forêts en cachette. Ce royaume était réservé uniquement aux êtres non sorciers, race persécutée depuis plusieurs millénaires dans la contrée. Depuis qu’un sorcier avait tenté d’assassiner le Roi au pouvoir, une grande chasse aux sorcières avait eu lieu. Seules certaines sorcières eurent le droit de rester, du fait de leur importance, telle la Reine Noire dans le conte Blanche Neige et les sept Nains, car si plus de Reine Noire, plus de conte. Néanmoins, la Reine actuelle du royaume d’Emrodia ne semblait plus dans cette perspective et commencer à faire machine arrière sur certaines lois des temps jadis, ce qui rassurait légèrement Cali. Cependant, mieux valait ne pas prendre de risques. De ce fait, des vêtements plus passe partout pour cette région était de vigueur, car les deux comparses étaient jusqu’à présent vêtues de jean, teeshirt imprimé, petits vestons en lin, mules compensées à bride beige pour la sorcière, jupe tsigane, haut très décolleté blanc, veste en cuir et spartiates noires pour la gitane. Hors si leurs accoutrements pouvaient passer inaperçus sur Terre, c’était loin d’être le cas sur Emrodia car ses habitants portaient plus le bliaud paysan ou de la noblesse médiéval plutôt que le pantalon taille basse ou le jean troué. Et si l’une des deux avait eu l’audace de pénétrer sur le territoire vêtue en terrienne, les humains Emrodiens l’auraient sûrement traité d’hérétiques et jeté sur le bûcher les minutes suivantes.


Une fois habillée à la mode moyenâgeuse, Lucca et Cali marchèrent plusieurs heures sur les sentiers avant d’apercevoir enfin les remparts de la plus grande ville de la contrée, et surplombant la ville, un magnifique palais de pierres blanches et fleuri. Chaque maison arborait sur le fronton de la porte les armoiries de la ville, un rosier s’entrelaçant autour d’un chêne, et chaque fenêtre était décorée de jardinières ou de lierres. Plusieurs parcs parfaitement entretenus embellissaient la ville et envahissait l’air d’un parfum envoutant et irrésistible. Des milliers de fleurs coloraient la place centrale et pour affirmer leur admiration pour la nature, chaque femme se coiffait d’une couronne de fleurs pour les plus nobles et d’une fleur de camélia derrière l’oreille des serfs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Jeu 7 Mai - 15:40

Après avoir réussi à convaincre les gardes de les laisser passer les portes du palais grâce à des moyens peu orthodoxes, Cali et Lucca traversèrent de longs couloirs interminables ornés de fleurs et d’arbustes divers, la première, admirant cette explosion de couleurs et de senteurs, la seconde, reboutonnant les trois boutons du haut de son corsage.



- Tout ce qu’il ne faut pas faire ! La prochaine fois, c’est toi qui t’y colleras !

- Pour qui me prends-tu, Lucca? Je voulais discuter avec eux, pas faire augmenter leur libido en enlevant mon chemisier!

- Ouais, ben au moins, on est entré, c’est le principal ! Tu devrais essayer la séduction, tu fais trop fille coincée… lança Lucca

- Peut être, mais je préfère ça plutôt que de ressembler aux bimbos fréquentées par mon voisin, Foy Dupont ! 


Après avoir erré dans ce couloir, elles atteignirent une antichambre dans laquelle un valet les pria de patienter avant que la reine n’ait l’honneur de les recevoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Jeu 7 Mai - 15:42

Alors que Lucca ne cessait de se plaindre de ses pieds qui la faisaient souffrir, un petit page vint les quémander et elles le suivirent, soupirant, espérant que l’attente allait enfin s’achever. La Reine d’Emrodia, sous ses plus beaux atouts, siégeait sur son trône, gracieuse et posée telle une souveraine dont la bonté et la sévérité se partageaient. Les années avaient fini par marquer son visage mais n’avaient point flétrit sa beauté. Une enfant se tenait à ses côtés, stoïque, vêtue d’une magnifique robe de soie d’un vert émeraude pure. Ses longs cheveux bruns et soyeux étaient coiffés en chignon, maintenu par une couronne d’orchidées. Toutes deux les dévisagèrent un long moment, en particulier Lucca qui ne montrait aucun signe de respect en refusant de faire la révérence. Puis, la Reine, d’un petit signe de main, donna congé à ses sujets, les laissant ainsi seules, en compagnie de l’enfant  et d’elle-même.


- Les nains de la forêt m’ont informé de votre venue, étrangères. Je suis tout de même étonnée qu’il s’agisse de personnes aussi jeunes.

- Ca vous pose un problème ? répliqua Lucca 


La Reine d’Emrodia regarda Lucca d’un œil stupéfait, la petite fille en fit de même.


- Lucca!! Veuillez lui pardonner cette offense majesté ! Elle n’a point l’habitude de côtoyer une personne de votre rang, reprit Cali en courbant le dos encore plus bas.

- Cessez cette solennité. J’aime cette façon de parler, cela me rappelle ma jeunesse, ah ma jeunesse… Vous savez, la plus triste des morts, c'est la mort de la jeunesse. Et la mienne a disparu depuis bien des années.... Mais parlons sérieusement, à ma demande, les nains de la forêt  ont sollicité votre aide concernant la future héritière au trône.

- Parlez-vous de blanche Neige, votre majesté ? interrogea Cali

- En effet, cette jeune femme a des comportements des plus vulgaires. Je ne puis empêcher son union avec mon cher fils, mais je ne puis m’absoudre à laisser ce mariage avoir lieu. Mon peuple a besoin de votre aide.

- Vous voulez qu’on fasse quoi ? Qu’on l’enlève ? Qu’on la tue ? Très peu pour nous merci !grommela Lucca

- Je veux que vous rendiez à Blanche Neige sa véritable nature !

- Sa véritable nature ? répéta Cali. Que voulez vous dire ?

- Sa belle mère, cette magicienne adepte de la magie noire, a fait de Blanche Neige cette femme grossière, j’en reste intimement persuadée. Malheureusement, je n’en ai aucune preuve et la brigade des contes ne semble pas vouloir s’inquiéter de mes soupçons. C’est pourquoi je me dois de faire appel à votre espèce, les sorciers.

- Je ne vois pas comment je pourrais vous aider, avoua Cali. Annuler le mariage serait sans doute la meilleure solution…

- Je ne le puis. Le conte doit à tout prix être respecté, sinon le mal rongerait le pays et le chaos serait inévitable. Un seul changement dans ce conte pourrait entrainer la perte de mon royaume. Je ne puis prendre le risque d’annuler ce mariage même si ma belle fille ne se comporte pas comme une princesse.

- Je comprends, je vais tenter de trouver une solution, mais je ne vous garantis rien, expliqua Cali.

- Le conte doit retrouver sa véritable nature et ce à n’importe quel prix. Mais je vous demande tout de même la plus grande prudence. Les sorciers ne sont pas les bienvenues dans ce royaume, si mes sujets apprenaient votre identité, je serais en proie à une révolte sans précédent et à une victoire des forces obscures par la même occasion. Je compte donc sur votre discrétion. Ma fille, la princesse Victoria, vous guidera dans votre quête. Un de mes meilleurs hommes va également vous escorter.

- Génial ! J’ai vraiment que ça à faire, résonner une grosse pimbêche ! maugréa Lucca

- Nous ferons de notre mieux, votre altesse. minauda Cali tout en frappant du coude Lucca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Jeu 7 Mai - 15:49

La Reine secoua la tête en signe d’approbation. Se levant, elle caressa le visage de sa fille et l’embrassa sur le front avant de quitter la salle. La jeune princesse s’avança alors vers Cali et la pria de l’attendre à la sortie du palais, ignorant complètement Lucca. Cette jeune enfant d’une grâce et d’une pureté incomparable revint à l’entrée quelques minutes plus tard en haillon, les cheveux relâchés et mal peignés, cette métamorphose clouant sur place les deux étrangères. Puis, la jeune fille leurs emboita le pas vers la grande place où elle pointa du doigt un jeune homme en train de voler une bourse. Après son forfait réalisé, le vaurien s’approcha d’eux et les salua.


- C’est une grosse blague ? interrogea Lucca

- Je vous demande pardon ? s’interloqua Victoria

- C’est ça le meilleur homme de la Reine ? Un voleur ?

- Ca devrait te plaire, toi qui aimes les ripoux ! s’amusa Cali

- Ah, ah, ah ! Très drôle Cali, vraiment ! grimaça Lucca

- Je me nomme Robin, pour vous servir gentes dames. 


Robin me saisit la main de Cali et la baisa délicatement, elle ne put s’empêcher de rougir sous cette attention si noble.


- Cali... Il t’a piqué ta bague…. soupira Lucca

- La jeune dame a l’œil ! Tenez, je vous la rends.

- Je n’ai rien vu et rien senti ! Incroyable ! s’émerveilla Cali tout en replaçant sa bague à son index

- Je suis un excellent maître dans mon art, s’enorgueillit Robin. Suivez moi, nous parlerons affaire plus aisément dans la taverne.

- Avec la princesse Victoria ? Ce n’est pas un endroit convenable pour une personne de son rang ! s’indigna Cali

- N’ayez crainte, rassura Victoria. Tant que Robin sera près de moi, je serai en sureté. Et appelez-moi Victoria, dame Cali. Évitons les formules de politesse ou nous serons vite démasqués.

- Alors tutoyez nous et appelez nous par nos prénoms. Ca sera plus simple et en plus ca m’arrange parce que toutes ses manières de nobles… reprit Lucca

- Très bien, allons-y. Nous te suivons Robin, continua Cali en adressant un sourire à Robin 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Jeu 7 Mai - 15:54

La taverne était si bruyante à tel point que Cali se demandait s’ils arriveraient à discuter de leur mission tandis que la princesse Victoria, seulement âgée de 9 ans, ne semblait pas intriguée par cet endroit, comme si elle y était déjà venue auparavant. Tandis que Lucca commandait un whisky pour elle et un verre de lait pour la princesse, Cali exposait son problème à Robin :

- Son comportement est des plus étranges en effet. Je crois que la meilleure solution serait de consulter la voyante Augé. Bien qu’elle ne puisse montrer que le passé proche, elle pourrait te montrer ce qui a changé Blanche Neige en cette dévergondée, souligna Robin

- Où pouvons-nous trouver cette femme ? questionna Cali

- Ne t’en fait pas pour ça, je t’y conduirais dès que ton amie aura finit de harceler le tavernier. 


Ne comprenant sa remarque, Cali tourna la tête et s’aperçut que Lucca était sur le point d’en venir aux mains avec le tavernier, tout ça pour une histoire de prix du whisky. La princesse Victoria, soupirant devant cette scène pathétique, eut un regain d’intérêt pour cette voyante et questionna de nouveau Robin :


- Est-elle une personne de confiance ?

- Ne craignez rien ma petite demoiselle, Augé est la personne la plus discrète qui soit. Vos secrets seront bien gardés.

- Me voilà rassurer… Si quelqu'un venait à apprendre mon identité, ce serait dramatique pour la réputation de ma famille, s’inquiéta Victoria.

- Ne vous en faites pas Princesse, nous nous ferons très discrets, confirma Cali. 


A ce même moment, un bruit sourd se fit entendre du côté du comptoir, Lucca venait de frapper le tavernier avec la bouteille de whisky qu’elle avait réclamé. Pour ce qui était de la discrétion, le groupe en était loin du compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Jeu 7 Mai - 16:01

Après que Cali ait dédommagé le tavernier et que Robin l’ait convaincu par des menaces de ne pas appeler la garde, la compagnie partit en hâte et entrèrent dans une petite ruelle sombre au cœur de la ville, où une quinzaine de mendiants faisait la manche ou fouillait les détritus en quête d’un peu de nourritures encore comestibles. Lucca reconnaissait cet endroit, elle y était déjà passée par là quand elle était enfant, du temps où ses parents étaient encore de ce monde. Cette crasse, cette puanteur, tout lui rappelait son passé, avant sa rencontre avec Cali et elle avait toujours détesté cette impression, trop de souvenirs s’y rattachaient. Au bout d’une vingtaine de minutes, ils pénétrèrent dans une maison lugubre et délabrée. Le parquet craquait sous leurs pas, les souris et les rats fuyaient sous les échos. Victoria s’agrippait au bras de Robin. « Celle qui se pavanait comme une battante et courageuse petite princesse au dessus de tout commence à avoir les chocottes » ricanait intérieurement Lucca, elle qui détestait tous ces snobs pleins de manières et de préjugés, la voilà bien amusée.

La porte était dans le même état que la demeure, usée jusqu’à la moelle. Alors que les quatre compagnons hésitaient à tourner la poignée, Lucca finit par prendre les commandes des opérations et entra la première. La pièce était sombre, seul le feu de l’antre de la cheminée apportait chaleur et lumière, levant le voile sur un amas de poussières et des araignées plus grosses qu’un poing d’adulte. Cali et Victoria reculèrent d’un pas à la vue de ses bestioles pendouillant lamentablement de leurs toiles, Robin, lui, scrutait la pièce méticuleusement à la recherche d’un quelconque objet de valeur, voleur oblige. Une ombre anormale fusionnait avec celle d’une bergère style Louis XV abimée, positionnée en face d’une vieille fenêtre aux vitres brisées, à l’opposé de la cheminée. Lucca s’approcha doucement jusqu’à distinguer un corps en position assise, sa poitrine mouvant tel un métronome d’un rythme régulier et trainant.


« Qui ose venir troubler la solitude d’Augé ? »


Personne n’osait bouger le moindre poil, cette voix suave et langoureuse dégageait un parfum funèbre et mélancolique.


- Je me nomme Cali, voici Robin, Lucca et Victoria. Nous venons demander votre aide.

- Lucca? Lucca Séréna ? interrogea Augé


A la connaissance de Lucca, quasi personnes dans le royaume d’Estoryana ne connaissait son nom. La surprise fut d’autant plus grande lorsque le visage de la voyante pu être contemplée. Elle était jeune, moins de 18 ans à première vue, mais un bandage cachait ses yeux. Une marque argentée s’incrustait sur son front, une femme enlacée par un volubilis, une plante grimpante à la fleur en forme de trompette. Lucca et Cali connaissaient sa signification contrairement aux autres. Il s’agissait d’une marque apposée par la magie, la marque de Séléné. Seules les descendantes de l’Oracle possédaient une telle marque, ce qui prouvait d’autant plus les dons de voyance de la jeune Augé.


- Comment connaissez-vous mon nom ? s’inquiéta Lucca

- Une femme m’a conté vos origines. Je me suis promise que le jour de notre rencontre, je vous aiderez dans votre quête.

- Qui ?? Qui a bien pu vous donner des informations sur Lucca? Interrompit Cali

- Je ne puis vous le révéler. 


Bien qu’ayant ses yeux bandés, Augé se déplaçait avec grâce dans la pièce. Elle se dirigea vers la cheminée et dès lors, une fumée d’un bleu pur envahit la pièce, puis s’aggloméra en une boule miroitante où des images se reflétèrent.


«  Oh, grande Séléné, Oracle du temps, accorde moi tes pouvoirs et laisse tes enfants arpenter les rouages du destin, incanta Augé »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Ven 8 Mai - 12:57

Des visages flous se profilaient dans la fumée. Un visage familier se démarqua et ils reconnurent instantanément Blanche Neige.

Dans la forêt des nains, Blanche Neige, vêtue d’une robe bleue simple et classique, se baladait en compagnie des oiseaux et des lapins, ses petits amis. Alors qu’elle chantait son bonheur de s’être réveillée de son sommeil profond, envoutée par le regard de son prince, elle s’apprêtait à quitter la forêt pour vivre sa vie de princesse dans le palais d’Emrodia. Soudain, une femme l’interpella au pied d’un grand chêne.


- Belle- mère ? Vous ici ? sursauta Blanche Neige.

- Oui, chère enfant. Comme tu peux le constater.

- Que me voulez vous ! Pourquoi souhaitez-vous tant me tuer ? Qu’ai-je donc fait pour mériter votre courroux !

- Ta beauté !  Dans les Ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté, toute la place est pour la beauté. Et moi, je n’ai plus ma place dans cet espace, et ce à cause de toi.

- Je ne comprends pas. Je n’ai jamais voulu vous nuire !

- Il est trop tard, désormais. Le destin a voulu que tu puisses vivre, alors je vais simplement changer le cours de l’histoire, en t’enfermant à jamais dans les Ténèbres. 


Des êtres sortis de nulle part encerclèrent la pauvre jeune fille et la capturèrent. L’emmenant vers une grotte, la Reine noire marqua l’arrêt, en compagnie d’une femme capuchonnée.


- Il ne me reste plus qu’à prendre son apparence. Ainsi, Blanche Neige ne sera plus la princesse magnifique qu’elle a laissé paraître !s’adressa la Reine Noire à la femme capuchonnée.

- Et dès que vous aurez le pouvoir, les Ténèbres seront plus forts et plus puissant. La Lumière s’affaiblira peu à peu, et cette fois-ci, nous serons vainqueurs, continua l’inconnue.

- Et je serais la plus belle femme de ce monde. Car dès que les Ténèbres asserviront le monde, les contes ne seront plus protégés et Blanche Neige pourra être enfin éliminée, reprit la Reine Noire 


Les hommes de main ressortirent de la grotte, seuls. Alors que la Reine noire saisissait une petite clef en bronze qu’un des hommes lui tendait, la jeune femme inconnue glissa légèrement son capuchon en arrière,  divulguant son visage marqué d’une cicatrice sur sa joue droite, des yeux d’un rouge intense brillant.

«  N’échouez pas, ou je m’occuperai personnellement de votre cas. »


Lucca sentait son sang bouillir, la rage la consumant de plus en plus à force d'observer le visage de cette femme mystérieuse, les poings tellement serrés que ses ongles lui transperçaient la chair.


- La Reine noire a donc prit l’apparence de Blanche Neige, ce qui explique ce comportement inapproprié, constata Victoria sans se rendre compte de l’état de la gitane.

- Mais qui était cette femme à ses côtés ? Je ne l’avais jamais aperçu auparavant, fit remarquait Cali.

- Elle n’est pas d’ici en tout cas, lui répondit Robin, ou du moins, pas du royaume d’Emrodia, je connais tous ses habitants. Et ce visage m’est totalement inconnu,

- L’un d’entre vous connaît son identité, interrompit Augé d’une voix ténébreuse. 


Ils  se regardèrent d’un œil intrigué, cherchant qui posséderait cette information précieuse. Soudain, Cali croisa le regard de sa meilleure amie et comprit : «  Lucca ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Sam 9 Mai - 14:53

La jeune rouquine s’approcha d’une fenêtre, prit une profonde inspiration et commença son récit d’une voix tremblante :


- Cette femme se nomme Erzsébet, une ancienne comtesse du royaume de Hongrie sur Terre avant qu’elle n’arrive dans notre monde. J’ai dû la traquer, il y a près de 3 ans.

- Traquer ?? Alors, cela signifie que cette femme serait… s’inquiéta Cali connaissant déjà la réponse.

- Un vampire. Et sans doute la pire. Erzsébet manipule les illusions, elle a piégé bon nombre de jeunes filles pour boire leur sang. Tout ça pour soit disant obtenir la jeunesse éternelle, quelle idiotie ! Elle est cupide, vaniteuse, menteuse, dissimulatrice, absolument indigne de confiance, et surtout, c’est une meurtrière. Je n’ai pas réussi à l’éliminer, mais notre combat lui a laissé cette cicatrice sur le visage. 


Victoria se retint à la table, la frayeur se lisant ouvertement sur son visage. Robin posa sa main sur son épaule en geste de soutien, mais il ne comprenait pas la gravité de la situation :


- En quoi cette découverte est si effroyable ? On sait maintenant que notre vraie Blanche Neige est prisonnière et que toutes ces dernières incohérences sont l’œuvre de la Reine Noire et de cette Erzsébet.

- Cela va bien plus loin qu’une simple vengeance de la part de la Reine Noire, Robin, notifia Victoria toujours en état de choc. Si les vampires entrent dans la danse…

- Cela signifie que cette affaire prend des proportions démesurées, continua Lucca. Cette histoire ne touche plus seulement le conte de Blanche Neige, mais c’est tout Estoryana qui est ciblée. Les vampires se fichent d’un simple conte, sauf s’il peut les rendre encore plus fort dans la guerre qui les oppose aux êtres de la Lumière. 


Les contes ne sont pas simplement des histoires qui ont été retranscrites pour les enfants terriens. Sur Estoyana, les contes régissent l’équilibre qui existe entre la Lumière et les Ténèbres, et si cet équilibre venait à être rompu, alors l’un des deux clans viendrait à prédominer sur l’autre. Certes, pour un terrien, ce fait semble anecdotique voire inconcevable, pourtant, il n’en est pas moins réel et important pour l’avenir du monde d’Estoryana. En effet, Blanche Neige est une personne au cœur pur, plus intéressée par son bien aimé que par sa beauté ou le pouvoir contrairement à sa Belle-mère, la Reine Noire. Hors, si la marâtre venait à monter sur le trône d’Emrodia, elle pourrait utiliser son contrôle sur ce royaume pour en faire un allié des Ténèbres, alors que jusqu’ici, il apparaissait comme un état neutre dans cette guerre Millénaire qui oppose Lumière et Ténèbres, ce qui viendrait à faire pencher la balance d’un côté.

Alors que le silence régnait dans la pièce, Augé stoppa ses visions. Elle repartit s’asseoir dans sa bergère rongée par les termites.


- Pas la peine de rester là à bailler au corneille ! Il faut libérer Blanche Neige avant que la Reine Noire ne se marie au Prince Charmant ! s’exclama Robin en leader.

- Tu as raison, enchaina Cali. Victoria et moi allons retourner au palais avec toi et espionner la Reine Noire. Peut être que nous obtiendrons plus d’informations de notre côté. Quant à toi Lucca, tu vas chercher des informations sur la grotte. Merci Augé.

- Je n’ai fait que montrer la vérité, rien de plus, rien de moins, modéra Augé. Il vous faudra plus que mes voyances pour rectifier le cours de l’histoire. 


Elle resta assise dans son fauteuil, ne prêtant pas attention à ses convives. Néanmoins, alors que le groupe s’apprêtait à quitter les pénates, Augé somma à Lucca de rester. Lorsqu’elle fut assurée qu’elles étaient seules, elle se pointa devant la gitane :


- Les vampires, ces morts-vivants des légendes, qui se nourrissent de sang humain et fuient la lumière du soleil et la flamme du feu. Bien que certains tentent à tout prix de conserver un comportement moral, ils deviennent au fil du temps de plus en plus soumis à leurs instincts de prédateur, qu'ils nomment la Bête. Mais tu devrais le savoir Lucca. Ton œil ne peut me tromper.

- Qu’en savez-vous ? Mon œil ne pourra me transformer totalement en ces monstres assoiffés de sang. D’ailleurs je n’ai jamais bu une goutte de sang de toute ma vie !

- Tu ne bois pas de sang, mais tu ressens la présence de ces démons, tu connais leurs pensées, leurs desseins, leur peur et leurs sentiments. Cet œil n’est pas une fatalité, c’est un don.

- Un don ? Je ressens chaque émotion qui flotte dans l’air, chaque jour, je découvre que des vampires me frôlent dans le monde dans lequel je vis, et je ne peux rien faire. C’est une fatalité ! s’énerva Lucca

- Tu peux protéger les personnes qui te sont chers, comme Cali Slemens. 


Désabusée, Lucca dévisagea la voyante. Celle-ci se mit à sourire et porta ses mains vers son visage, puis débanda ses yeux, laissant apparaître deux pupilles d’un rouge écarlate.


- Moi-même, j’aurai dû basculer dans le monde des ténèbres, mais j’ai été sauvée par un membre de la Lumière. Mes yeux sont la preuve de mon passé. Je comprends mieux que quiconque tes émotions, mais contrairement à toi, je n’ai plus personne à aimer et ni à protéger. N’oublie jamais que tu possèdes un don, tes pouvoirs sont moins importants que les miens, mais tu as une énergie puissante entre tes mains. Ne l’oublie jamais, Lucca Séréna. 


Lorsque Lucca finit par rejoindre ses amis, Robin établissait déjà un plan de route pour leur mission :


- Ah Lucca ! Voilà un plan de la cité, là où tu aurais plus de chance de trouver des infos serait dans la taverne, mais…

- Je ne pense pas être très bien reçue… ricana Lucca

- Bon, récapitulons, repris la Princesse Victoria. Robin, Cali et moi retournons au palais espionner la Reine Noire, pendant que vous, Lucca, vous partez en quête d’informations sur cette grotte. Il faut également récupérer la clef que cette femme vampire lui a remise.

- Au pire, je peux forcer les serrures, je suis plutôt doué pour ça, avoua Robin en fausse modestie.

- S’ils ont celé la grotte par magie, même le meilleur des serruriers ne pourrait la crocheter, lui répondit Cali. Et si le sort est trop puissant, je ne pourrais pas non plus intervenir. Il nous faut cette clef si nous ne voulons pas perdre de temps. C’est là que tes talents de voleurs entrent en jeu mon cher Robin.


Chacun se regardèrent et se sourirent de satisfaction. Chacun avait désormais une tâche à accomplir, le temps étaient désormais leur plus grand ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Mar 19 Mai - 14:17

Arrivée devant les murailles du palais, Victoria se dirigea vers des buissons loin des regards des gardes et y tira un grand sac de jute contenant une brosse à cheveux en argent et une longue houppelande en velours et en fourrure, parfaite pour l’hiver. Cali l’aida à la revêtir par-dessus ces guenilles et la recoiffa pour lui redonner son apparence royale. Une fois prête, Victoria passa les grilles du château sans problème, les soldats s’inclinant à son passage. Lorsque des serviteurs prévinrent le petit groupe que la fausse Blanche Neige était déjà entrée au château et qu’elle s’attifait pour le bal de ce soir, Victoria affirma alors qu’il n’y avait pas meilleure occasion que cette fête pour espionner l’imposteur et surtout pour lui voler la clef. Le plan fut ainsi vite étoffé, pendant qu’elle et Cali scruteraient les moindres faits et gestes de « Noire Neige », Robin s’engouffrerait dans la chambre pour voler le fameux sésame. Le principal problème était la discrétion. La Reine d’Emrodia avait prévenu tous ses convives de la présence des deux étrangères, et Lucca ne serait pas de la fête, les invités allait peut être finir par suspecter quelque chose. En plus, Cali ne pouvait se permettre d’utiliser la magie, qui dans ce royaume était interdite.


Le soir venue, Cali revêtit une robe bustier en crinoline et soie opaline, une ceinture tissée de lierre et des escarpins en fourrure d’hermine, le tout prêté par la reine d’Emrodia. Elle coiffa ses cheveux blonds en un chignon bas agrémenté d’une fleur de camélia et avant quitter sa chambre luxueuse pour rejoindre la grande salle de bal pleine à craquer, elle déverrouilla la salle de bain dans laquelle était enfermée Robin, admirant dans le gigantesque miroir mural ses nouveaux vêtements de serviteurs. Ils n’avaient pas le droit à l’erreur, surtout après les révélations d’Augé, et les deux se quittèrent sous cet objectif. En entrant dans la salle de bal, Cali ne put s’empêcher de s’inquiéter, « Noire Neige », comme s’amusait à l’appeler Lucca, semblait bien plus étrange encore qu’elle ne l’était jusqu’ici, ou du moins, c’était le contraire, elle paraissait tout à fait normal. En compagnie du Prince Charmant, elle souriait, écoutait, remerciait les convives, rien à voir avec celle qu’elle avait aperçu chez les nains. Le doute l’envahissait soudain, était-ce réellement la Reine noire ? Victoria ressentit la même crainte et vint en parler à la jeune sorcière. Elles décidèrent alors de la surveiller à tour de rôle, pour ne pas attirer les soupçons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Mar 19 Mai - 14:19

Pendant ce temps, dans l’aile ouest du palais, Robin le voleur s’infiltrait aussi discrètement que possible dans les appartements de la fausse Blanche Neige, son costume de serviteur lui servant de couverture. Il se promenait ainsi avec un énorme vase remplit de fleurs, tentant désespérément de trouver la bonne porte parmi les soixante présentes dans le couloir. Au bout de dix minutes, il finit par perdre patience et manqua de briser le vase contre le sol jusqu’à ce qu’une servante le remarque :


- Bonsoir, tu as un problème ?

- Oh… Euh… Ben, c'est-à-dire que… Ce vase est très lourd et…

- Tu t’es perdu, c’est ça ?  demanda la servante un léger sourire sur les lèvres


Robin se redressa, prit un air niais puis ricana gêné :


- Je ne suis là que depuis deux jours et j’ai vraiment du mal à me repérer ! C’est un vrai labyrinthe, ce palais, mentit Robin

- C’était pareil pour moi au début, mais après cinq ans de service, je commence à peine à prendre mes repères ! Où dois-tu te rendre ?

- Je dois apporter ces fleurs à la princesse Blanche Neige, mais je ne retrouve pas ses appartements…

- Viens avec moi, je vais te montrer. 


Elle le conduisit au lieu dit, où elle lui ouvrit la porte. Elle le quitta dès lors, l’invitant à l’appeler si jamais il avait besoin de quoique ce soit, le clin d’œil final en signe révélateur de ses réelles intentions. Robin admira la charmante et serviable créature s’en aller, puis s’engouffra dans l’antre de la bête. La chambre était dans une telle pagaille qu’il aurait fallut plus de cinq jours pour la nettoyer de fond en comble. Retroussant ses manches, le voleur fouilla la pièce, dans les coffrets, sous le lit, dans les vêtements, il eut bien du mal à résister à la tentation de dérober les bijoux et autres objets précieux se découvrant au fil de sa fouille. La chasse fut bien moins fructueuse qu’il ne l’espérait, pas l’ombre d’une clef dans cette pièce, Robin vint alors à penser que la Reine Noire l’avait conservé précieusement sur elle, mais son intuition le persuadait du contraire. La Reine Noire est machiavélique et intelligente, elle ne l’aurait jamais laissé dans un endroit facile d’accès ou à la vue de tous, il dévissa toutes les poignées de tiroir, tapa dans les murs, bougea des tableaux, toujours sans succès. Au moins, il était persuadé d’une chose, aussi puissante était cette méchante sorcière, elle n’aurait jamais pu utiliser la magie à cause de toute la cornaline rose incrustée dans les murs. La cornaline est une pierre de couleur orange-rose qui protège des pensées impures, les foudres et les névralgies mais surtout qui entrave toute sorte de sorcellerie, et d’après certains herboristes et alchimistes, elle améliorerait même les relations amicales ou amoureuses bien que cela n’est jamais été prouvé. Robin s’assit sur le lit, dépité, quand un couinement au niveau de ses pieds attira son attention. Une des planches du parquet bougeait légèrement et quand Robin la souleva, il découvrit une petite cache dans lequel été rangé un minuscule coffret. Robin sourit alors jusqu’aux oreilles quand il pu enfin saisir la petite clef en bronze qu’il contenait entre ses doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Mar 19 Mai - 14:23

Au bout d’une vingtaine de minutes, Cali sentait l’ennui la gagnait, tout comme ses ampoules aux pieds. Elle ne pouvait rester debout plus longtemps avec tous ces corbeaux lui volant autour, cherchant la moindre information la concernant à glaner. Elle se dirigea dès lors vers la terrasse vide, ses pensées se tournant vers son amie Lucca. Elle espérait que sa mission se déroulait sous les meilleurs auspices et qu’elle n’aurait pas eu la mauvaise idée de retourner à la taverne. Alors qu’elle humait l’air de la liberté, loin des froufrous et des lumières de la cours, une voix familière l’extirpa de sa rêverie.


« Serait-ce le hasard, ou ne pouvez-vous donc vous passer de ma présence? »


Son visage crispé par la douleur des ampoules se déforma un peu plus sous le coup de la stupéfaction car elle n’aurait jamais imaginé rencontrer Foy Dupont, son voisin, dans un endroit pareil. Pour Foy, bien que la présence de la jeune sorcière fût un étonnement, l’émerveillement prit le pas sur son esprit lorsqu’ il admira ses cheveux noués avec soin et délicatesse, ses yeux maquillés légèrement, son corsage valorisant ses atouts dans la plus grande des sensualités. Toute la soirée, les hommes tournaient autour de la belle telle un bout de viandes qu’on expose sur les étals, et Foy Dupont ne fit pas exception. Lui qui courrait après les femmes, lui qui ne les voyait que comme des objets inspirant le désir, il ne put résister une minute de plus aux délices que la gente demoiselle offrait à ses yeux.


- Serais-je l’objet de votre tourment ? questionna Foy narquoisement

- Que diable faites-vous ici ? enragea Cali

- Ce serait plutôt à moi de vous poser la question. Et puis honneur aux dames !

- Vous ? Essayez d’être galant ? C’est la journée des surprises ! ironisa la sorcière

- Je savais que votre opinion à mon égard était peu flatteuse, mais je ne pensais pas que ca serait à ce point là… Enfin, pour être honnête, je suis ici à la demande de la brigade des contes. 


Il lui présenta son lobe d’oreille gauche orné d’une améthyste, signe de reconnaissance de la brigade. Il fut bien amusé de la réaction de sa jeune voisine, titillée entre la surprise et le doute.


- Je n’arrive pas à le croire ! Vous ? Un membre de la brigade ? Vous avez triché aux tests d’admission, c’est impossible autrement ! s’offusqua Cali

- Là, je suis certain que j’ai touché le fond en ce qui concerne ma réputation ! soupira Foy. Mais vous ne rêvez pas, je suis membre de la brigade et j’ai d’ailleurs eu ce signe ce matin. Je suis ici concernant la future reine Blanche Neige. La Reine d’Emrodia aurait émis quelques doutes sur le comportement de celle-ci. Alors mon chef m’a envoyé enquêter. Et vous ?

- Et bien, je suis originaire de ce monde, et je connais la Reine d’Emrodia. D’où ma présence à cette fête. 


Il sentait bien qu’elle ne lui disait pas totalement la vérité, mais il ne chercha pas à en apprendre d’avantage, plus préoccupé par sa poitrine avantageuse que par sa voix enchanteresse.


- Je n’ai pas encore eu l’occasion de vous remerciez pour la nuit dernière. Qui sait si je serais encore en vie à l’heure qu’il est, reprit le nouvel agent de la brigade des contes.

- Les chocolats ont suffit à me ravir. Mais j’apprécie vos remerciements, avoua-t-elle.

- Les chocolats ? Quels chocolats ?

- Ceux que vous avez laissés au pas de ma porte ce matin, évidemment !

- Je suis désolé, mais ils n’étaient pas de moi.

- Mais… De qui peuvent-ils provenir alors ? s’étonna Cali

- J’ai du mal à croire que vous puissiez avoir un admirateur secret, vu votre caractère… pouffa Foy

- Et vous, j’ai du mal à croire que toutes ses filles se présentent chez vous pour votre esprit. répondit-elle du tac au tac.

- Parce que vous croyez réellement que j’ignore ce qui les attire ? Ma fortune et mon corps de rêve sont le résultat de mon succès, se vanta-t-il.

- Ca va les chevilles ? Pas trop enflées ?

- Ne soyez pas jalouse, Melle Slemens. Vous pourriez avoir votre chance vous savez, vous n’êtes pas si mal que ça physiquement parlant, dragua Foy le sourire aux lèvres.

- Vous avez une manière de parler aux femmes… C’est consternant, déplora-t-elle. Et croyez-moi, il faudrait que je sois saoule pour avoir envie de vous, et encore ! 


Elle s’en retourna vers la salle de bal. Foy s’avouait volontiers ne pas avoir joué la carte de la bienséance, mais il ne souhaitait l’impliquer dans sa mission. La présence en ces lieux de la sulfureuse blonde le perturbait, mais il n’avait nul le temps de mener l’enquête, toutefois il se doutait bien que ce n’était pas une coïncidence. Tout ne pouvait mener qu’un un seul point ou plutôt une seule personne : Blanche Neige. Alors qu’il songeait à la tournure que prenaient les événements, une poussière glacée vint se loger au creux de sa joue, un flocon de neige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Mar 19 Mai - 14:25

Si Cali prit congé si rapidement de son odieux voisin, c’est avant tout parce qu’elle aperçut Robin à l’extérieur du château depuis le balcon. Sur le chemin, elle ne cessait de ressasser la conversation qu’elle venait d’avoir avec Foy, et rien ne lui semblait plus improbable que son appartenance à la brigade des contes si difficiles d’accès. Mais certains signes ne trompaient pas comme sa boucle d’oreille d’améthyste ou encore son long manteau de cérémonies. En sortant du palais, Cali découvrit une danse des flocons de neige, tourbillonnant sous le vent glacé, l’empêchant d’apercevoir Robin. Soudain une main se posa sur son épaule engourdi par le froid, elle crut un instant qu’il s’agissait de Foy Dupont revenu la suivre.


- Tu fais une de ces têtes ! T’as vu un monstre ou quoi ? ricana Robin

- Non, mon voisin. Quoiqu’en y repensant, on peut dire que j’ai vu un monstre…

- Ton voisin ? Qui, que, quoi, où ?

- Laisse tomber. Tu as la clef ?

- Tu me prends pour qui voyons ! Je suis un expert, ne l’oublie pas ! Et la princesse Victoria ?

- C’est bien trop dangereux pour une enfant de son âge, il vaut mieux qu’elle ne sache rien de nos manigances. 


Ils s’éclipsèrent afin de rejoindre le pont levis du château. Les gardes, trop occupés à jouer aux cartes, ne les remarquèrent même pas malgré la tenue d’apparat de Cali. Ils avaient tout prévu et gagnèrent un bosquet derrière lequel les attendaient deux cheveux ainsi que des vêtements plus appropriés à leur destination. Alors qu’ils apprêtaient à quitter le domaine, une silhouette leur barra le passage.


- Si vous pensiez une seule minute que j’allais vous laisser arpenter les rues de la ville en l’absence de mon illustre personne, vous vous mépreniez, lança la Princesse Victoria d’un air hautain.

- Princesse Victoria ? s’étonna Cali

- Ne tentez point de me convaincre. Ma décision est prise, je vous accompagnerai.

- Hors de question ! s’exclama Robin. Nous nous dirigeons vers des chemins inconnus et trop dangereux pour une personne de votre rang !

- Ecoutez, je ne vais pas y aller par quatre chemins, je vous accompagnerai et ceci est non négociable ! C’est un ordre ! vociféra l’enfant. 


Dès lors, elle rajusta sa houppelande de velours et de fourrures puis monta à l’arrière de l’étalon de Cali, s’agrippant à la taille de celle-ci. Robin, quant à lui, soupira de déception avant de galoper en direction de la place du village où ils rejoignirent directement Lucca, qui semblait plutôt fière d’elle. Elle avait réussi à dénicher la grotte aperçue dans la vision d’Augé quelques heures plus tôt en soudoyant un homme de foi peu scrupuleux et une dizaine de malotrus de la ville basse. Après la description des lieux, Robin prit les devants de l’expédition, les conduisant pour rejoindre la forêt désirée, en direction d’une immense plaine recouverte d’un épais manteau blanc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Mar 19 Mai - 14:29

La tempête de plus en plus violente empêchait leur progression, les cheveux s’enfonçaient dans la neige, les mains des cavaliers gelant sur les rênes, leurs lèvres gerçant sous le froid. A travers cette purée de pois, il leurs était impossible de distinguer la grotte et le seul moyen d’y voir plus clair aurait été la magie. Malheureusement, avec Robin dans l’équipe, Cali ne pouvait prendre les risques dévoiler sa véritable identité, même si elle lui faisait confiance, le danger étant encore bien trop grand. Au bout d’une trentaine de minutes, Ils découvrirent enfin la grotte recherchée dans l’épaisse forêt d’Emrodia.


- Quelqu'un aurait une torche ? questionna Lucca prise d’un soudain élan de lucidité 


Tout le monde se regarda priant le ciel que l’un d’entre eux puisse apporter la lumière. Lucca jeta un regard en coin à sa meilleure amie, il n’était pas difficile de deviner ses pensées mais Cali s’y refusait, elle ne pouvait révéler son secret. Heureusement pour elle, Robin saisit deux bouts de bois qui trainaient sur le sol et frotta deux pierres l’une contre l’autre afin de déclencher des étincelles. Après cinq bonnes minutes d’efforts, la lumière fut.


- Impressionnant ! Long, mais impressionnant, avoua Lucca fascinée.

- Et tu n’as encore rien vu ma chère ! se vanta Robin. 


Il lui tendit la torche d’un air enjôleur, que Lucca ignora avec classe. La troupe avança prudemment, le couloir étant étroit. Soudain, Lucca, en tête de cortège, stoppa net son avancé, un détail la chiffonnait, au bout du chemin, une immense arche se dressait devant eux, ouvrant sur un nouveau couloir bien plus large que le précédent


- C’est bizarre…

- Quoi ? demanda Cali.

- Regarde, le sol n’a rien de très caverneux. Ca ressemble plus à des vieux pavés taillés par la main de l’homme qu’à de la roche naturelle. Même les murs sont suspects. Ce n’est pas une grotte… Ce sont des ruines, dévoila la gitane.


Des statues abimées par l’érosion ornaient le couloir, appuyant la réflexion de Lucca., des torches accrochées aux murs s’allumaient comme par un enchantement à leur passage et s’éteignaient dès qu’ils s’en éloignaient. Ces galeries avaient été creusées par l’homme surement plusieurs années. D’après Cali, elles n’avaient pas été taillées dans la montagne, mais la montagne les avaient recouvertes, soit pour cacher les ruines, soient pour les détruire. Dans tous les cas, le temps n’était pas en cause, il s’agissait plus de magie.


- Je n’avais jamais entendu parler de ces ruines auparavant. confessa Victoria.

- Il faut dire qu’elles étaient bien cachées, concéda à son tour Robin.

- Trop bien cachée, appuya Lucca. Tu crois que cela à un rapport avec la guerre, Cali ?

- C’est possible. Les statues semblent être finement sculptées malgré l’usure. Surement un ancien sanctuaire ou une résidence de la noblesse.

- Ténèbres ou Lumière ? questionna la gitane

- Ces statues d’un noir pur comme les ombres, des vampires vus dans les parages, certainement un bastion des Ténèbres. Pas étonnant qu’il nous était inconnu, expliqua Cali 


Un frisson les parcourut car ils étaient désormais en terre inconnue et ils n’avaient qu’une hâte, sortir de cet endroit. A force d’arpenter ces couloirs sans fin, ils débouchèrent sur une nouvelle pièce plutôt obscure, ressemblant plutôt à une prison. Des immenses colonnes se dressaient dans la salle et s’élevaient si haut que le plafond n’était visible, d’anciens candélabres éclairaient faiblement la pièce. Aucun meuble n’habillait la salle, seuls des toiles d’araignées et des monceaux de poussières étaient visibles. Des courants d’air s’infiltraient depuis les minuscules fenêtres aux vitres brisées et aux barreaux rouillés, provoquant des sons stridents tels des hurlements de loups ou de fantômes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Sam 28 Nov - 19:19

En explorant les environs, Lucca découvrit une porte dérobée entrouverte par lequel se dégageait un léger souffle. En la poussant de toutes ses forces, elle finit par la déplacer mais un bruit de craquements résonnait en plus des frottements de la porte sur les dalles. Elle s’engouffra dans la nouvelle salle sombre, elle sentait des objets craqués sous ses pieds et ce n’est que lorsqu’un chandelier s’alluma à son passage qu’elle découvrit une quinzaine de squelettes jonchée le sol, des traces de sang séchées encore visible alourdissant encore l’ambiance macabre qui régnait. Cependant, Lucca ne semblait pas effrayer, elle s’agenouilla pour ramasser un crâne qui lui faisait face et le regarda droit dans les orbites, simplement curieuse de ce qui s’était passé ici. Elle reposa délicatement la tête du mort avant de poser son regard sur le puits qui trônait au centre de cachots. Et alors que la lueur de l’unique chandelier de la salle commençait à faiblir, une ombre mouvant faiblement attira l’attention de la gitane, alors elle découvrit la prisonnière haletante étendue sur le sol glacé, derrière une porte aux barreaux de fer.

- Je l’ai trouvé ! hurla Lucca à ses compagnons tandis qu’elle se précipitait vers la captive.

- Qui êtes-vous ? murmura Blanche Neige dans un effort surhumain. Ne me faites pas de mal, pitié.

- Blanche Neige ! Je suis la princesse Victoria, n’ayez crainte, nous sommes venus vous secourir, nous allons vous sortir d’ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Sam 28 Nov - 19:22

Robin sortit la clef volée de sa bourse tandis que Lucca se reculait pour le laisser ouvrir la cellule. Mais elle fut soudain éblouie par une lueur projetée d’un coin obscure de la pièce, et en s’avançant prudemment, elle tomba nez à nez avec un miroir particulier.

- Cali ! Viens voir ! s’exclama-t-elle.

- Le miroir de la Reine Noire ! s’écria Cali.

- Attend on va l’essayer ! proposa Lucca follement amusée par sa trouvaille.

- On n’a pas le temps, il faut sortir d’ici au plus vite !

- Miroir gorgé de magie, qui est la sorcière la plus puissante de ce pays ?

Une image se forma dans le miroir, un visage se dessina, les contours se faisant plus lisses à chaque seconde. Si Lucca sautillait de joie, Cali laissait transparaitre une toute autre attitude. L’émotion lui coupa la respiration, la nostalgie de l’enfance lui revenant de plein fouet.

« Les maîtres du clan Filadelf de la Lumière et du clan Maderlitch des Ténèbres sont de grands sorciers. Mais Dahlia Slemens n’en reste pas moins la plus puissante. »

Le miroir répondit d’une voix à la fois plate comme s’il récitait une définition, à la fois grave et résonnante comme s’il commençait un sermon dans une cathédrale. Néanmoins, hormis le ton glaçant du miroir, la réponse ne convenait pas à Lucca.

- Avant, mais maintenant, qui est la plus puissante ? Dalhia Slemens est morte, il doit bien y avoir un nouveau maître des arts occultes !

«  Dalhia Slemens est toujours en vie. »


- Quoi ? C’est impossible ! Ma mère est morte il y a 13 ans maintenant ! intervint Cali, enragée par ce qu’elle prenait pour un mensonge.

- Le miroir ne ment jamais, signifia Blanche Neige d’une voix faible depuis sa cellule. Il ne montre que la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Sam 28 Nov - 19:24

Cali ne pouvait le croire. Depuis 13 ans, elle souffrait en silence, tentant de faire son deuil. Ce lien invisible qui l’unissait à sa mère était plus fort que tout, cette rupture l’avait anéanti. Mais si Dalhia était bel et bien vivante, Cali ne pouvait croire que son père lui ait menti depuis tout ce temps, à savoir pourquoi l’avoir trompé en insinuant que sa mère avait été tuée. Lucca se sentit aussi trahi pour avoir vécu avec la famille Slemens durant toute son adolescence, mais l’état de sa meilleure amie la préoccupait plus que le sien.

- Cali… Ca va al…

- On ferait mieux d’y aller, coupa Cali. On va finir par se faire repérer.

Elle tourna les talons et regagna la sortie, la compagnie la suivant en silence, Robin transportant la pauvre Blanche Neige à bout de force sur son dos. Victoria restait à ses côtés tandis que Lucca précédait Cali, lui jetant des coups d’œil de temps à autre pour connaître sa réaction. La sorcière, quant à elle, se retenait tant bien que mal de retenir ses larmes après les révélations du miroir magique, quand soudain, sa meilleure amie somma tout le monde de ralentir la marche.

- Lucca ? s’inquiéta Cali

- Ils sont là…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Sam 28 Nov - 19:25

Les deux jeunes femmes se regardèrent longuement, puis Cali se pointa à la hauteur de Lucca sur le qui-vive. Victoria, à qui la situation échappée, comprit instinctivement que les ennuis s’approchaient et s’agrippa au manteau de Robin par réflexe. Lucca, grâce à ses dons, sentaient la présence malsaine de buveurs d’hémoglobine, et bien qu’elle soit une chasseuse experte, elle s’inquiétait de l’issu des prochains combats avec dans l’équipe une femme éreintée, une enfant, un voleur et une sorcière inexpérimentée dans l’art du combat.  A part Lucca, personne n’aurait pu magner une arme. Six silhouettes sortirent de l’ombre, ou du moins, sautèrent des colonnes. Des vampires se dressaient devant le petit groupe, leurs yeux d’un rouge écarlate perçant les ténèbres bien plus que la lumière des candélabres. Celui qui se tenait le plus en retrait était le seul à porter des vêtements plus sombres et plus épais que les autres, une spalière de cuir martelé posée sur son épaule droite. Il s’approcha près d’un des chandeliers dévoilant ainsi son visage, dévoilant un tatouage sur son cou. Les deux traces de crocs qu’un vampire lui avait enfoncés dans la chair pour le transformer étaient entourées d’un cercle fin noir duquel s’échappait une goutte de sang prête à tomber. Plus le tatouage était complexe, plus le rang militaire du vampire était élevé. Ce vampire était peut être digne de commander une troupe de suceurs de sang, mais il n’avait rien d’un grand leader, le tatouage le plus simple étant un simple cercle entourant les deux crocs.  

- Vous êtes piégés, et vous n’avez pas d’armes. Rendez nous la femme et nous vous épargnerons,  s’exclama-t-il avec une voix sortie d’outre tombe.

- Nous épargner ? ricana Lucca. Vous croyez vraiment que nous allons gober ça ?  Et pour ce qui est des armes, ne vous en faites pas pour nous. Cali, emmène les autres vers la sortie, je m’occupe d’eux seule, ils ne sont pas si puissant que ça.


Dernière édition par Silfy le Sam 28 Nov - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Sam 28 Nov - 19:29

Cali acquiesça de la tête et fit signe aux autres de se tenir prêt à fuir. Elle utilisa alors son don de magie sur les chandeliers qui dégagèrent une lumière aveuglante. Certains vampires reculèrent d’un pas à la vue des flammes et leur chef se cacha le visage derrière sa manche, la chaleur lui brulant les yeux. Lucca fit alors jaillir une épée bâtarde dans sa main droite dans la confusion et la pointa vers les indésirables. La sorcière en profita à cet instant pour se retirer en compagnie de Robin et Blanche Neige. Cependant, sans qu’elle s’en aperçoive, la Princesse Victoria rejoignit Lucca.

- Je reste avec vous, Lucca.

- Quoi ? Ah, génial, elle a perdu une case maintenant ! Bon, ca suffit les gamineries, Princesse ou pas, vous allez dégager !

- J’ai reçu des entraînements poussés dans le maniement des armes. Je pourrais vous aider, et de toute manière, c’est un ordre.

Tandis que Lucca empoignait l’enfant, le chef des vampires s’avança vers elles, laissant paraître dans l’intense clarté d’une bougie deux canines acérées prêtes à mordre la chair tendre d’un cou et deux pupilles rouges sang exprimant l’ambition meurtrière de ce monstre, son rire démoniaque résonnant dans la pièce. Quelques flocons de neige pénétraient dans l’enceinte, rafraichissant d’avantage l’ambiance déjà glaciale.

- Sorcière ? questionna le vampire se léchant les crocs.

- Non, pire que ça. Où est Erzsébet ? répondit Lucca tout en armant son bras.

- Ma maîtresse n’a pas à se déplacer pour s’occuper d’amuse-bouches tel que vous. Mais vu votre œil reflétant la couleur du sang, quelqu’un a déjà commencé à vous entamer.

- Désolé, je suis indigeste. Je suis étonnée que cette chère Erzsébet ne vous ait rien dit à mon sujet, elle a pourtant un souvenir très marquant de ma part, si vous voyez ce que je veux dire.

Le vampire marqua un temps d’arrêt, réfléchissant à la signification de ces paroles. Il imagina la silhouette de sa maîtresse, et se remémora la cicatrice sur sa joue gauche.

- Impossible ! Vous seriez ??? Une chasseuse de vampires ! s’affola le vampire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Sam 28 Nov - 19:32

Victoria s’approcha de nouveau alors que Lucca avait fini par oublier sa présence à ses côtés. Elle ne semblait pas effrayée, bien au contraire ! Elle les transperçait d’un regard ambitieux et certain, si elle avait eu une arme à cet instant, elle aurait fondu sur ces ennemis à la vitesse d’un cheval au galop. Elle était tellement déterminée qu’elle rappelait à la gitane ses premiers pas dans la chasse aux chauves-souris.

- Eh ! L’aristo’ ! Attrape, lui lança Lucca en même temps qu’une arme qu’elle venait de matérialiser.

Victoria saisit la rapière à la volée avec légèreté. Elle esquissa un sourire à l’égard de sa coéquipière, elles étaient enfin prêtes à se battre. Deux des assaillants se jetèrent sur la chasseuse qui esquiva les coups de griffes par trois pas sur la droite et un bond en arrière. Dès lors, son bras s’allongea, portant un coup fatal à l’un des deux. Tous les participants se figèrent, scrutant la victime s’écroulant à terre avant de se transformer en un amas de poussières balayé en un coup de vent.

Rapide ! constata le chef. Ce combat risque d’être très intéressant.

- A qui le tour ? s’amusa Lucca

Victoria se positionna, effectua plusieurs parades avec souplesse et réarma son bras. L’un des cinq vampires restants l’attaqua lâchement par derrière, mais c’était sans compter sur la maîtrise technique qu’acquérait la jeune princesse. Après un pas chassé sur la droite, elle porta l’estoc à son adversaire, fatal. Néanmoins, la rapidité des ravisseurs la dépassait, Lucca se devait de surveiller ses arrières, criant de temps à autre les mouvements des vampires survivants. Elle ressentait le moindre de leurs gestes, elle les prévoyait et elle se rassurait de constater qu’ils n’étaient pas très puissants et moins rapides que la moyenne, surement des sous-fifres. Cependant, la petite princesse et elle se retrouvèrent finalement acculées dans un coin, entourées par quatre vampires. La situation semblait désespérée, mais elles n’étaient pas prêtes d’abandonner. Lucca connaissait bien ce genre d’issu pour l’avoir vécu de trop nombreuses fois, elle en souriait d’avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Sam 28 Nov - 19:39

Après sept minutes de combats de capes et d’épées, il ne leurs restait plus qu’un ennemi, le plus vaillant, le plus dangereux, le chef.

- Plus qu’un ! Mais où est-il ? s’énerva Victoria.

La gitane sentait sa présence, très proche. La pénombre ne la dérangeait en rien dans sa localisation, mais il restait invisible. Elle s’approcha des piliers subrepticement, il la surveillait, lui la voyait, c’était une certitude. Il avait l’avantage, et elle ne pouvait absolument plus rien prévoir. Alors qu’elle continuait à avancer à tâtons, elle entendit un cri dans son dos. Elle aperçut alors le vampire tenant Victoria par la taille, elle, se débattant autant qu’elle le pouvait, lui, souriant d’un air machiavélique à la limite de l’extase. Il planta ses crocs dans le cou de la jeune fille, qui hurla à la mort. Hors d’elle, Lucca se précipita sur lui, l’obligeant à lâcher sa proie et riposter. Mais l’agilité et la rapidité de la chasseuse eurent raison de lui. Les dernières poussières de ce combat s’évanouir dans la nature, ne laissant sur place que des vêtements et une spallière en cuir. Alors que Victoria était à terre, la main contre son cou brulant, Lucca s’approcha d’elle pour analyser la blessure. Elle examina de plus près la marque et le sang qui coulait le long de sa gorge. Peu importe qu’il y ait eut transfert de poison ou non, une morsure de vampire était extrêmement douloureuse, comparable à une brûlure au 5ème degré. Au bout de quelques minutes, le corps s’engourdit, se refroidit. La personne mordue s’affaiblit, mais ne meurt pas, du moins, si la dose de sang prélevé par le vampire s’avère « raisonnable ». Si du poison venait à être injecté dans la victime, la transformation serait inévitable, à tel point que Lucca s’est toujours sentie miraculée d’avoir pu échapper à ce destin.

- Il n’y a pas de poison. Tu ne crains rien, soupira Lucca, soulagée.

Victoria ne put alors retenir un soupir de soulagement, suivi de quelques larmes silencieuses. Mais elle se demandait tout de même comment la gitane, d'un simple coup d’œil, avait compris qu'elle ne risquait rien de plus que cette vive douleur qui s'estomperait d'ici quelques minutes.

- Je suis une chasseuse de vampires, j’en connais un rayon dans ce domaine.

Victoria appuya sa tête contre la poitrine de sa comparse, la morsure l’élançant de moins en moins. Elle crut pendant quelques secondes qu’elle allait mourir, et elle comprit dès cet instant les dangers et les frayeurs que pouvaient ressentir Lucca à chaque fois qu’elle combattait une de ces créatures.

- Merci…murmura la princesse, gênée. Sans vous, je serais peut être morte à l’heure qu’il est… Mais… Je peux vous poser une question ?

- Allez-y ?

- Pourquoi a-t-il dit que vous aviez déjà servi d’apéritif à un autre vampire ?

- Eh bien, ca remonte à quand j’étais gamine, je devais avoir votre âge, raconta Lucca après avoir pris une grande inspiration. J’ai été mordue par un vampire, et il m’a empoisonné. Je serais aujourd’hui du côté de ces montres sanguinaires si une sorcière de la Lumière ne m’avait pas guéri. Elle était incroyablement puissante et j’ai pu rester moi-même. Mais la transformation ayant déjà commencé, elle n’a pas pu empêcher le poison d’atteindre la rétine et l’iris de mon œil droit, ainsi qu’une partie de mon système cérébral, d’où la couleur de mon œil. Du coup, même si je ne bois pas de sang, je ressens la présence des vampires, je connais leurs sentiments, leurs émotions et leurs pensées. Mes sens sont également plus affutés, je peux entendre n’importe quel bruit comme une chauve souris. Il faut bien admettre que ca me facilite la tâche en ce qui concerne la chasse aux vampires, ironisa-t-elle.

- Je vous ai mal jugé, avoua Victoria. Vous n’étiez pour moi qu’une femme grossière et inutile. En réalité, vous êtes une femme grossière, combative et dynamique, qui n’a pas peur du danger et puis, vous m’avez sauvé.

- Je pense que moi aussi je vous dois des excuses de ce côté-là. La noblesse regagne un peu de mon estime. A part ça, je ne ressens plus la présence de ces démons, on va attendre quelques minutes que vous repreniez vos forces. Et puis, Cali doit bien gérer la situation toute seule.

- Une chasseuse de vampires et une sorcière faisant équipe… C’est peu banal.

- Nous ne sommes pas que de simples coéquipières, elle est… une sœur pour moi.

Elles restèrent ainsi, assises sur le sol glacé du bastion, appuyées contre un bout de pierre surement décroché du plafond. Lucca tenait la jeune enfant dans ses bras et se sentit soudainement proche de la petite princesse. Tandis que Victoria gardait sa tête posée contre sa poitrine, la gitane la serra doucement contre elle pour l’apaiser, comme une mère aimante protégeant sa progéniture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Sam 28 Nov - 19:42

Cali commençait vraiment à se questionner sur le chemin qu’elle venait d’emprunter, plus elle avançait, plus le temps paraissait indéfiniment long ! Parallèlement, elle s’inquiétait un peu pour la princesse Victoria ; bien que Lucca assurait sa protection, elle appréhendait le dénouement de ce combat. Au bout d’un moment, le groupe de fuyard repassèrent devant les vieilles statues de l’entrée, ils ressentirent alors l’espoir les regagner, surtout que les ampoules aux pieds de Cali la relançaient. Malheureusement, elle se doutait bien que cette fuite était trop facile, sans obstacle car un éclair apparut de nulle part manqua de les heurter. Robin tomba à la renverse, lâchant Blanche Neige sur les pavés détruits.

- Tiens, tiens, tiens ! Les petites souris sortent enfin de leur trou. Pensiez vous sincèrement que votre vol passerait inaperçu ?

Le double de Blanche Neige sortit de l’ombre dans sa tenue de bal. Elle reprit sa véritable apparence puis examina tour à tour les nuisibles qui lui faisait face, jusqu’à ce que Cali finisse par prendre la parole.

- Laissez nous passer. Evitons un bain de sang inutile !

- Ne me faites pas rire. Si prêt du but ! Je ne vous laisserai pas détruire mon existence !

Un faisceau de lumière s’abattit sur l’équipe, Cali dut alors le dévier par la sorcellerie.

- Une sorcière ? s’étonna la Reine Noire. Ce n’était pas prévu !

La Reine Noire fit planer un rocher et l’envoya à grande vitesse dans la direction de la sorcière. De la même manière que sa dernière attaque, elle le dévia et cette mascarade dura plus de 5 minutes. Cali n’aimait pas la violence, et elle savait que dans ce cas précis, elle devait oublier ses principes. En à peine une attaque, elle déstabilisa son adversaire, l’obligeant à se réfugier dans ses derniers retranchements, l’envoi d’une boule de lumière la blessa à l’épaule, l’empêchant de contrattaquer, le combat était déjà terminé.

- Je vous avais sous-estimé, grogna la Reine Noire. Allons-y, finissons-en ! Tuez-moi !

- Je ne veux pas vous tuer ! Repartez dans votre château, et laissez Blanche Neige et le royaume d’Emrodia en paix ! ordonna Cali.

- A quoi bon ! Je suis vouée à périr, je préfère encore que ce soit de votre main plutôt que de celle de la brigade! répliqua la Reine Noire.

- Pourquoi la brigade vous éliminerait-elle ? Le plus important dans ce conte est que Blanche Neige finisse avec le prince, que vous soyez en vie n’altère en rien cette vérité !

- Vous êtes tellement naïve ! J’ai tenté de détruire cette histoire. Pour eux, cela suffit à ma perte ! Remplacer Blanche Neige était la solution pour que je puisse continuer de vivre sans être traquée!

- Changez de bord, venez dans la Lumière ! Quittez les Ténèbres et vous pourrez vivre comme vous le souhaitiez ! expliqua la jeune sorcière.

- Je suis née des Ténèbres ! Quoique je fasse, je ne pourrais jamais changer ma nature. Le mal appelle le mal. Sous l’apparence de Blanche Neige, personne n’aurait pu prévoir qui j’étais réellement ! Elle qui vivra une vie longue et parfaite au côté de ce prince stupide, je voulais pour une fois connaître cette expérience. Mais on ne peut changer son destin…se résigna-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Sam 28 Nov - 19:45

Alors que Cali prenait pitié de cette femme, Lucca et Victoria les rejoignirent, apparemment épuisées.

- Ben je vois que tu t’es bien amusée toi aussi. Achève là et on y va, enchaina Lucca.

- Partez devant, je vous rejoins.

Alors que ses comparses s’éloignèrent, elle se pencha au dessus de la méchante Reine Noire.

- Je me refuse à vous ôter la vie ! Vous avez encore le choix. Fuyez et vivez une vie de repenti. Je suis certaine que la brigade vous épargnera, je connais quelqu’un de leur côté, et si je m’y prends correctement, il comprendra.

- Votre naïveté me désole, haleta la Reine. Même si la brigade m’épargne, l’union des Ténèbres ne me lâchera pas. J’ai échoué dans ma mission ! En m’alliant à eux, j’aurais pu réaliser mon rêve de vivre plus de quarante ans, gardant ma jeunesse et ma beauté. Si vous voulez vraiment me sauver, alors tuez-moi, vous m’éviterez des souffrances inutiles !

- Partez d’ici, reconstruisez vous une vie dans un autre royaume. Repartez de zéro, et vous continuerez de vivre.

Elle s’éloigna, pensive. Puis elle se retourna pour observer la Reine Noire attristée.

- Vous avez tort, s’adressa Cali à la Reine Noire. Des gens biens peuvent rejoindre le mal, c’est une certitude. Mais je suis convaincu que l’inverse est possible. Et pour ce qui est du destin, je refuse de croire qu’il soit immuable. Et s’il est inévitable, alors je ferais tout pour le rendre le plus agréable jusqu’à ce qu’il se produise. Certains actes peuvent changer les personnes, alors pourquoi pas notre destinée ?

Elle s’éloigna de nouveau dans la pénombre, réfléchissant à ses propres paroles. Le destin et cette sempiternelle question sur son immuabilité. Quelle idiotie, pensait-elle. Elle qui ne croyait absolument pas en ses idées venait d’en faire un discours. Elle se sentait si pathétique que ca la rendait malade. Les autres préparaient les chevaux pour reprendre la route, Robin prépara même la monture de la Reine Noire et tendit les rênes à Cali alors qu’il déblatérait sur le dernier combat qui venait d’avoir lieu.

- Et là, je vous jure, elle a dévié le gros rocher et... Ah ! Cali, je racontais vos exploits !! Vous auriez pu nous dire que vous étiez une sorcière ! J’aurai gardé le secret ! s’enthousiasmait-il.

- Je suis désolée Robin, mais j’avais promis à votre souveraine de ne révéler mon identité à quiconque.

- Dans tous les cas, les interrompit Blanche Neige, je vous suis extrêmement reconnaissante de votre action. Je suis libre grâce à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Silfy
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   Sam 28 Nov - 19:46

Ils remontèrent à cheval, chacun sur un destrier, exceptée Lucca qui dut monter avec Robin. Victoria discutait des pouvoirs et des origines des vampires avec Lucca tandis que Cali se vouais à un mutisme complet.

- Qu’avez-vous ? la questionna Blanche Neige. Vous me semblez bien pensive. Serait-ce les paroles de ma Belle Mère qui vous chagrinerez ?

- N’éprouvez vous pas de la pitié pour elle ? Après tout, c’est un peu par votre faute qu’elle en a été réduite à agir ainsi…

- Ma Belle Mère avait raison sur un point, avoua Blanche Neige, vous êtes tellement naïve. Pourquoi aurais-je pitié d’une femme qui m’a séquestré dans cet endroit sinistre ? Et pourquoi me sentirais-je responsable de ses actes ? Je suis vouée à vivre une vie magnifique auprès d’un homme qui l’est tout autant. Je dois continuer de vivre alors qu’elle est obligée de périr. Que puis-je y faire ? c’est ainsi ! Si je devais m’en vouloir pour toutes les personnes jalouses de ma personne, je déprimerais et ma vie serait sans doute moins resplendissante qu’elle ne l’est !

Cali était choquée par de tels propos et, finalement, elle se demandait si ce n’était pas elle l’être des Ténèbres. Un tel raisonnement lui donnait la nausée, mais après tout, elle n’était pas de ce conte, alors que savait-elle réellement de leur vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdesilf.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳   

Revenir en haut Aller en bas
 
⏳ Chapitre 1 : Blanche Neige ou Neige Blanche ⏳
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chasse neige
» Râteau, un comme la neige, hihi
» Autun sous la neige; 19 décembre 2009
» Une vie de bonhomme de neige
» Sicard snowmaster soufleuse a neige

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires d'une Sylphide :: Mes Histoires :: Les Temps Contés-
Sauter vers: